6 évidences pour de nouvelles richesses, de nouveaux marchés…

Préambule
Dans le monde nouveau qui est en train de naître, toutes les tendances évoquent l’économie du partage.

Du fait des nouvelles technologies, certaines sciences, dont la neurologie démontrent chaque jour que notre cerveau est en train de se reconfigurer.

Stanislas Dehaene, Professeur en Psychologie cognitive expérimentale, nous explique très clairement les fabuleuses potentialités de notre cerveau.

https://www.youtube.com/watch?v=4NYAuRjvMNQ

Pierre-Marie Lledo, Directeur de recherche à l’Institut Pasteur et au CNRS, nous explique également comment notre cerveau peut rester jeune, s’adapter et créer sans cesse de nouvelles connexions.

https://www.youtube.com/watch?v=CwVdzqEznBc#t=37

Axiome 1 – Le partage, source de créativité.
Partager les informations, échanger nos croyances, comprendre les points de vue et coutumes des autres, rester éveillés, faire preuve d’empathie, confronter nos savoirs, transférer nos compétences dans un environnement sain dépourvu de pollutions psychologiques de toutes sortes est une source de croissance et de développement de richesses. Les nouveaux managers du Nouveau Monde livrent des résultats avec leur cœur.

Axiome 2 – Le cerveau se renouvelle sans cesse.
Chaque jour notre cerveau évolue ou régresse en fonction de notre environnement et de l’usage que nous en faisons. Nous avons la capacité de développer nos facultés et d’adapter sans cesse nos circuits cognitifs. Entretenir notre appétit intellectuel , nos désirs altruistes, nos espoirs humanistes est une source de jouvence cérébrale. Des employés et une organisation qui reste jeune dans sa tête sont un modèle de leadership.

Axiome 3 – L’entreprise dispose d’autant de cerveaux différents que d’employés.
Le contexte de l’entreprise et son mode de management produiront ou non des richesses selon la qualité des interactions. La formule : Intention – Interaction – Émergence, prend toute sa valeur en situation de changement sociologique. Les intentions humaines et matérielles, les interactions humaines et matérielles sont les déclencheurs des résultats. La prise en considération des potentiels cérébraux et leur management intelligent nous rapproche de la physique quantique : la somme des individus est plus importante que le seul nombre d’individus.

Axiome 4 – Les nouvelles richesses et les nouveaux marchés sont sous notre nez.
Nous sommes dans la troisième révolution humaine et seuls les cerveaux adaptés au monde nouveau qui se constitue, voient les opportunités et savent les saisir. Ceux qui se figent sur les croyances du passé laisseront la place à ceux qui osent différemment. Le monde ancien est en réaction par peur de mourir, les manipulations et la violence des penseurs archaïques renforceront la puissance des innovateurs. L’instinct de vie est profondément ancré chez les humains, c’est juste une question de temps.

Axiome 5 – L’avenir s’éclaire grâce aux esprits lumineux.
Les entreprises de demain développent le plaisir, le bien-être, le bonheur, elles nourrissent les cerveaux de la meilleure potion, un mixte de culture, d’altruisme, de valeurs humanistes. Elles savent que seul l’être humain transforme le temps en richesses et que seules les richesses humaines, créatives et imaginatives, branchées sur le monde nouveau, peuvent garantir des richesses matérielles.

Axiome 6 – L’altruisme est source de fortune.
A quelques exceptions près toutes les grandes multinationales de ce monde sont nées d’une ambition altruiste et quelques-unes mourront d’égoïsme, de rigidité mentale et de sclérose organisationnelle.
Même si elles pensent que le pouvoir et le lobbying peuvent les sauver, elles ne font que retarder leur crémation. Leur seule chance est de se recréer, de s’adapter, de se transformer au niveau de leur mental et de leur mentalité. (Voir les axiomes précédents…)

Pour créer des richesses nouvelles et des marchés nouveaux, il est sans aucun doute utile (euphémisme) d’entrer vaillamment dans le nouveau monde, de ne pas regretter l’ancien mais d’en tirer les leçons, de ne pas fustiger le présent qui n’est qu’une zone de tension entre l’ancien et le nouveau, et d’en profiter pour poser les bases du devenir, ou peut-être du “deux-venir”, du venir ensemble.

Pour entrer dans le nouveau monde nous avons la possibilité de reconfigurer nos chers cerveaux et de mettre en place dans les organisations des méthodes de management très différentes de celles du passé.

À chacun son de-venir…. 

N’hésitez pas à vous inscrire sur ce blog pour recevoir nos lettres, études, et offres spéciales.

Didier Reinach
Expert en leadership
Créateur de la Symbiocratie®
Conférencier – Formateur – Conseil
Canada : 1-514-349-9685
France : 06 84 60 71 92