Alchimie, Leadership et Management

Pléonasme, Périssologie et Alchimie…

Le mot leader ne veut tellement plus rien dire dans l’esprit des personnes que nombreux sont ceux qui sont obligés d’ajouter un adjectif, un qualifiant pour expliquer le mot leader.
Je suis un des premiers coupables, je l’avoue, j’ai fauté !
Ainsi,

  • Un leader inspirant est un pléonasme,
  • Un leader influent est un pléonasme,
  • Un leader créateur de valeur est un pléonasme,
  • Un leader motivant est un pléonasme,
  • Un leader attractif est un pléonasme,
  • Un leader visionnaire est un pléonasme,

Selon mon intime conviction que j’ai le plaisir de partager au moins avec moi-même, le mot leader contient en lui même un ensemble de fonctionnalités et d’éléments qui, réunis ensemble représentent cette alchimie du leadership.

Pour certaines personnes l’alchimie est une science occulte du moyen-âge qui consisterait à transformer des métaux en or… Un truc interdit, presque de la sorcellerie… Beurk ! Pas glop !
En fait c’est sans aucun doute une belle métaphore.

Je vous invite à lire un des derniers alchimistes vivants, Patrick Burensteinas.

L’alchimie selon l’étude de l’histoire de la Grèce antique et de l’Égypte antique (lire A.-J. Festugière philosophe et dominicain français) serait née de la rencontre d’un fait et d’une doctrine avec pour ambition de comprendre et d’expliquer une vision du monde qui soit fondée sur les correspondances et sympathies unissant macrocosme et microcosme.

J’aime bien cette explication de l’alchimie.

Ainsi, d’une certaine façon nous serions peut-être tous des alchimistes.
Une chose est certaine, tous les leaders sont des alchimistes.

Lorsque nous mettons ensemble plusieurs personnes pour travailler ensemble, nous créons une alchimie qui a des résultats émotionnels et matériels, humains et contextuels.
Parfois la formule utilisée est positive, parfois elle est négative.

Une formule peut être positive dans un contexte et une durée qui sont spécifiques et devenir négative lorsque le contexte change, lorsque des événements nouveaux surgissent, ou lorsque la durée est dépassée.
C’est le cas actuellement avec toutes les évolutions sociologiques en cours, les changements de paradigme, les nouvelles technologies.

Le contexte est en train de changer, les esprits évoluent, les vieilles formules ne fonctionnent plus.

Le leader sait créer la formule, la transformer en faisant évoluer les composants humains et matériels.

Lorsque le leader  rassemble plusieurs personnes, il crée une alchimie, il sait quels ingrédients utiliser en fonction du contexte et des objectifs à atteindre pour transformer la matière en or.

En chimie on dira que la bonne formule est une solution stable, qui correspond au résultat attendu, qui résous / dissous les problèmes.

En management la bonne formule est celle qui va nourrir les cerveaux, résoudre le problème, débloquer des noeuds. Elle apporte un bénéfice humain et matériel enrichissant.

Donc sur le plan neurologique, génère des connexions,
Donc sur le plan psychologique développe le champ de conscience,
Donc sur le plan organisationnel engendre une créativité pragmatique,

et donc produit des actions qui seront bénéfiques pour les employés, pour l’organisation, son identité, son image, ses marques, ses produits, ses services, ses clients, ses fournisseurs et d’une façon générale l’environnement.

Le cerveau est pour chacun d’entre nous, une centrale de transformation des informations émotionnelles et matérielles.

Le cerveau réalise cette alchimie dont le produit dépend tant de la qualité des informations reçues que du contexte, de l’instant, des convictions, des croyances, de la culture, des ambitions, des valeurs, voire de nos pathologies.

Pour arriver à un résultat positif, cette alchimie cérébrale doit agir en symbiose avec chaque élément constitutif de la formule.

Si un des éléments n’est plus en symbiose avec les autres, ce sera l’ensemble de la formule qui sera dysfonctionnelle.

Dès lors, une équipe en or obtenue grâce à une alchimie managériale adaptée, pourra devenir une équipe en plomb, en sable ou en plume…
L’équipe de plomb est lourde à gérer et a des capacités d’évolution limitées, certainement les conséquences d’un saturnisme managérial.
L’équipe en sable se désagrège au contact de la moindre pression, le gestionnaire n’est pas un liant, l’entreprise manque de ciment.
L’équipe en plume disparaît et s’envole au moindre courant d’air, c’est souvent le cas lorsqu’il y a trop de volatiles, d’oiseaux rares et de prédateurs à plumes dans la basse cour…

Dans tous ces cas de figure, le rôle alchimique du leader va transformer la situation.

J’en conclu qu’un leader alchimiste est donc un pléonasme ou une périssologie.

Mais le plus important à retenir est que nous pouvons tous devenir des alchimistes du succès. Bref ! Tout simplement des leaders.

Vous chercher la bonne formule ????

Exercice 1
Quels sont les éléments constitutifs de votre formule du succès ?
Produisez-vous du plomb, du sable ou de la plume ?

La suite la semaine prochaine…..

Pléonasme, nom masculin

Répétition de mots ayant le même sens. Le pléonasme peut être employé comme une figure de style. L’expression descendre vers le bas est un exemple de pléonasme fautif.

Périssologie,
Définitions de périssologie, nom féminin
Du latin perissologia, ‘périssologie’.

Pléonasme fautif. L’expression monter en haut présente une périssologie.
Rhétorique – Procédé de style consistant à répéter plusieurs fois la même pensée au moyen de différents termes.
source Antidote

N’hésitez pas à vous inscrire sur le blog en entrant vos coordonnées en haut à droite de la page.
vous pouvez également me suivre sur
Facebook
Linkedin,
Youtube
Merci !

Didier Reinach

Expert en leadership
Créateur de la Symbiocratie®
Conférencier – Formateur – Conseil
Canada : 1-514-349-9685
France : 06 84 60 71 92

www.reinach.net
www.symbiocratie®®.com

Besoin d'informations complémentaires ? Contactez nous