Les écosystèmes souvent considérés comme une mode ou des gadgets sont devenus des modèles de fonctionnements incontournables qui répondent parfaitement aux évolutions sociologiques actuelles.

Pourquoi ?

Le monde devient de plus en plus souple, agile, complexe. 

Les tendances sociologiques actuelles démontrent un changement capital dans les modes de gouvernances.

La création de valeurs tant humaines que matérielles (financières) sont les attendus des employés, de clients, des fournisseurs.

Les nouvelles générations ont des critères de motivation bien spécifiques. Le mot travail inclut entre autres la création de valeurs, le création de sens, la participation éthique, la créativité, le développement personnel et collectif.

De plus en plus de personnes ne se retrouvent pas et même souffrent dans les modes de management traditionnelles. Les organisations sont souvent désertées. À défaut les employés sont démotivés et le niveau d’implication reste faible.

Le lien de dépendance à une organisation est soumis à des facteurs humanistes et sociétaux.

La recherche de talents est compliquée, les conserver est souvent un véritable casse-tête.

De plus en plus de personnes souhaitent vivre de leur talent de façon autonome et dans le même temps les entreprises utilisent le plus souvent des talents indépendants pour des missions ponctuelles.

Ce ne sont là que quelques évidences. Toutes ont un point commun, la création de valeurs, une dynamique humaniste, la création de sens, la création de richesses.

Un écosystème performant est une réponse pour les organisations comme pour les travailleurs indépendants.

C’est une réponse aux évolutions, aux attentes, aux nouvelles façons de faire pour développer à la fois la performance organisationnelle et les affaires. 

 

Qu’est-ce qu’un écosystème ?

Un écosystème est une organisation structurée dans laquelle tous les acteurs sont reliés entre eux par une ambition altruiste partagée, par des valeurs, par une raison d’être, le tout orienté vers un résultat humain et matériel défini, accepté de chacun.

Un écosystème a un territoire de rayonnement défini par ses ambitions altruistes et sa raison d’être. Un écosystème performant  produit des richesses et étend spontanément son territoire. 

Un écosystème a pour objectif essentiel de créer de la valeur pour chaque membre et pour chaque individu cible (à qui on s’adresse)  présents sur le territoire présent et futur. Un écosystème a un pouvoir d’attractivité et de création de richesses. 

Qu’est-ce qu’une ambition altruiste ?

C’est ce qui déclenche notre enthousiasme et nous permet de trouver du bonheur et d’être créatif dans notre activité professionnelle ou personnelle. Les plus grandes réussites humaines, industrielles durables sont nées d’une ambition altruiste.

L’ambition altruiste est un moteur (ambition) avec son essence (altruisme).

Un écosystème ne peut vivre sans les autres et une ambition ne peut réussir sans les autres.

L’ambition altruiste croît de façon systémique.

Qu’est-ce que la raison d’être ?

C’est l’expression profonde de notre identité humaine et, ou organisationnelle. 

C’est ce que nous servons, c’est le pour…. quoi qui exprime notre existence et donne du sens à notre vie, à notre organisation.

C’est la clé de notre capacité à créer des valeurs tant humaines que matérielles / financières par la mise en symbiose de nos talents avec ceux des autres selon des règles de valeurs.

C’est notre différentiel stratégique et notre pouvoir d’attraction.

C’est le déclencheur de notre capacité de développement autotélique.

Quelles sont les bases constitutives d’un écosystème créateur de valeurs humaines et matérielles ?

Un écosystème est une organisation systémique et holistique, les éléments constitutifs sont : 

  1. Exprimer sa raison d’être et ses ambitions altruistes qui sont l’expression des résultats humains et matériels visés. C’est le pour…quoi créer un écosystème. Entre d’autres termes quel est le bénéfice mutuel et réciproque de l’écosystème pour chacun des acteurs et pour le marché / territoire.
    • Il s’agit ici de considérer l’écosystème comme une dynamique Symbiocratique®. Une  dynamique Symbiocratique® est un ensemble qui fonctionne selon le pouvoir de la symbiose. La symbiose est un phénomène naturel universel qui permet de créer des richesses durables de façon mutuelle et réciproque.
  1. Mettre en place un partage de culture professionnelle et personnelle entre les acteurs pour enrichir les champs de compréhension et de conscience de l’ensemble des acteurs de l’écosystème. Ceci va également permettre de choisir les valeurs de fonctionnement partagées qui généreront des richesses.
  2. Définir les valeurs partagées sachant qu’une valeur (mot polysémique) est exprimée par un comportement et qu’un comportement amène à un résultat.

Quel est le mode opératoire ?

Cela repose sur l’organisation et la gestion des 3 éléments fondamentaux indispensables au bon fonctionnement de la vie comme de  tout système vivant.  

Ces 3 éléments sont les data, également appelés les données ou informations, les flux, c’est-à-dire le déplacement, le mouvement des data, et les interactions ou relations que les flux vont déclencher. 

  1. Les data ou informations qui proviennent à la fois du partage culturel des acteurs et du territoire. Les data enrichissent la culture, la vision, la stratégie et développe la créativité.
  2. Les flux qui transportent les data en fonction de vos règles de valeur (comportements) définies par les valeurs choisies. 
    • Une valeur est un mot polysémique qui exprime aussi bien les valeurs humanistes que les valeurs financières / matérielles. Les flux correspondent au transport des informations selon des règles définies par des valeurs qui ont pour objectif de créer de la valeur aussi bien humaine que financière. 
    • Ce transport d’informations est un processus aussi bien humain que technologique (digital et I.A.).
  1. Les interactions ou relations sont les instants, sous différentes formes, verbales, comportementales, contextuelles, technologiques, qui créent des valeurs.

Un ensemble systémique, dynamique et performant

Ce système fonctionne selon une loi appelée loi de l’intention. La loi de l’intention est le processus à la fois mental et comportemental (verbal et non verbal) qui découle de la qualité du management. Elle permet de répondre à cette question : « quelle est l’intention de l’écosystème et de chacun des acteurs dans l’exploitation de ce processus ? ». La réponse à cette question apporte une réponse en terme d’engagement, d‘implication et de motivation.

Découvrez la puissance de la Symbiocratie pour créer des écosystèmes internes ou externes performants avec nos conférences, nos ateliers pratiques.

 

DIDIER REINACH 
Symbiocratie®
Président – Fondateur de la Symbiocratie
Créateur de Valeurs
Leadership Symbiocratique®

Suisse : +41 76 798 0846 
Canada : +1 514 349 9685
France et Whatsapp: +33 6 84 60 71 92

www.symbiocratie.com

https://youtu.be/kXkknY3uqCU

https://youtu.be/_VIdYMVRrIc

TED X GENEVE - DIDIER REINACH

https://www.youtube.com/user/DREINACH/

https://www.facebook.com/reinachhttp://www.linkedin.com/in/dreinachhttps://twitter.com/#!/DIDIER_REINACH

Laisser un commentaire