Le jour ou les chefaillons ont disparu…

Et le 5ème jour naquit l’Excellence… ou comment les petits chefs ont disparu !

Pour développer le leadership et le talent, et donc augmenter l’excellence, avez-vous pensé à changer les processus de management ?

Vous verrez, c’est facile, c’est rapide, c’est pas cher et ça peut rapporter aussi bien du bonheur que des richesses multiples…

Que vous soyez ou non pris dans la transformation digitale et l’IA, ce tsunami technologiques nécessite un accompagnement pédagogique spécifique et demande une restructuration organique et fonctionnelle urgente des métiers et des processus. 

Cela vous fait peur ?

Et si c’était bien plus simple que vous ne le pensez, une simplicité telle qu’on appelle cela la simplexité.

Les nouvelles technologies sont le moteur d’une véritable et incontournable mutation sociétale qui se constate dans les comportements, les discours, les réactions implicites et explicites.

Donc…

Première bonne nouvelle organisationnelle de ces mutations, l’IA devient pilote du futur et les petits chefaillons de service vont disparaître, ce qui va faciliter la tâche de certaines organisations, ce qui va débloquer bien des situations.

Vous verrez qu’en lisant cet article, les petits chefaillons de service et autres managers incompétents vont avoir quelques émotions bizarres, voire certaines réactions de l’ego… 🤣

Deuxième bonne nouvelle, l’IA nous permet d’être plus efficace, plus créatif, plus stratégique, plus vivant, plus excellent sans chefaillon.

OK j’enfonce le clou, histoire de leur créer un malaise. De toute façon ils ne m’appelleront pas….😅

Que cela soit pour les RH, le marketing, les ventes, les achats, la recherche, la logistique, les finances entre autres…Tout étant interrelié avec des data disparates et néanmoins interdépendantes, n’importe quelle personne qui a compris le système, les principes et les bénéfices de ce monde nouveau peut gérer désormais son métier avec talent de façon holistique et systémique, 

Donc exponentialiser son talent…. sans la présence d’un chefaillon stupide. Désolé suis-je… j’insiste et j’insisterai encore, tant ai-je vu de petits chefs à des postes clés en train de bloquer le système et saboter consciemment ou non leur entreprise tout en étant parfaitement obséquieux avec leur hiérarchie, qui elle-même n’avait pas les attributs de l’autorité ou de l’intelligence pour stopper ce jeu de con.

Désormais seuls les vrais leaders, quel que soit leur niveau hiérarchique, et capables : 

  • D’enrichir le niveau culturel des équipes, 
  • De développer le talent des employés,
  • De porter une vraie ambition altruiste,
  • De créer de la valeur,
  • De gouverner par les valeurs,

ont leur place dans le monde nouveau, à défaut la machine les remplacera.

L’heure est aux talents, à la chasse aux talents, à l’explosion des talents.

Une des clés de l’IA se situe dans sa capacité à être inductive et prédictive, dénicheuse de talents et de compétences internes et externes.

Les conséquences de l’IA intelligemment exploitées sont ses potentiels d’innovation, de construction de succès, de benchmarking décalé et juste, adapté, opérationnel, le talent avec l’IA est la capacité à gérer, organiser l’avenir.

L’IA raisonne de façon plus subtile qu’un chefaillon et c’est pour cela d’ailleurs que ledit chefaillon bloque actuellement les évolutions possibles dans les entreprises et les administrations. 

Malgré ce que j’écris, je ne suis pas certain que les dirigeants ou les actionnaires comprennent…

Encore que….  plus 15 à 20% d’excellence, en changeant le processus en 5 jours, ils devraient entendre.

Bref !

L’IA a besoin d’un vrai leader tel que décrit ci-dessus, tout comme un vrai leader a besoin de l’IA pour gouverner par l’excellence.

Le leader enseigne la machine et l’enrichit, la machine apporte toutes les plus infimes informations, triées, polarisées, évaluées, catégorisées par valeur, par objectif, par enjeux, et permet au leader d’enrichir les employés et l’organisation, de gouverner au plus juste en créant de la valeur.

Nous sommes désormais dans un management vertueux, systémique, positivement bénéfique pour l’homme et la machine.

Pour faire une métaphore facile, essayez d’entrer des data erronées dans l’IA d’un vaisseau spatial et vous verrez le résultat. 

et…

Essayez de demander à un chefaillon de service de piloter un vaisseau tout en enrichissant, valorisant ses employés et en créant de la valeur…

Si c’était le cas il ne serait plus identifié comme un chefaillon mais comme un leader… CQFD !

L’humain et la machine sont condamnés à vivre ensemble pour le meilleur… enfin si toutefois l’humain désire le meilleur.

Les organisations du monde nouveau qui réussissent ont une magnifique compétence, 

Repérer des talents selon les critères du monde futur, 

Développer des talents selon les potentiels et les enjeux, 

et piloter avec l’IA en intégrant toutes les dimensions matérielles et humaines pour réaliser l’alchimie de la création de valeurs.

L’intelligence artificielle remplace la bêtise humaine et libère les talents.

Je peux vous assurer que bien des entreprises et des administrations devraient se pencher sur la solution, elles pourraient sans coup férir augmenter leur performance de plus de 15 à 20%.

Pour développer le leadership et le talent, et donc augmenter l’excellence, 

Changez tout simplement, en moins de 5 jours, les processus de management, vous verrez, c’est facile, c’est pas cher et ça peut rapporter aussi bien du bonheur que des richesses de toutes sortes…

Ceux qui seront pour sont les leaders du monde nouveau, ceux qui sont contre sont les chefaillons à dégager…

Et si c’était bien plus simple que vous ne le pensez ?

DIDIER REINACH
Président – Fondateur de la Symbiocratie
Créateur de valeurs
Suisse :  +41 76 779 32 64  –  France :  +33 6 84 60 71 92  –  Canada : +1 514 349 9685
www.symbiocratie.com
https://www.facebook.com/reinach
http://www.linkedin.com/in/dreinach
https://twitter.com/#!/DIDIER_REINACH