Créer du lien – Recréer le lien
Entretenir les liens
La clé de vos succès
personnels et professionnels

Les liens sociaux sont en déconfiture, l’économie est impactée, le niveau de santé mentale des populations est au plus bas.

Nombreux sont ceux qui jouent à « tout va bien » ce qui, dans certains cas, me fait penser à l’histoire de cette personne qui se jette du 80e étage d’un immeuble et qui, arrivée au 50e se dit que jusque là tout va bien…

Nombreux sont ceux qui font semblant pour faire bonne figure, et pourtant dans la réalité…

Nous entendons tous parler de stress, de peur, de détresse, de solitude, de souffrance psychologique, de grand vide mental, voire même de vertige, d’inquiétude.

Les conséquences sont nombreuses, ne nous voilons pas la face.

Suicides psychologiques et physiques, faillites, abandon, rupture, agressivité, dépressions, erreur de jugement, décisions mauvaises, etc…

  • Quelles conclusions en tirons-nous ?
  • Quelle analyse de cette situation ?

Depuis la nuit des temps, tout se joue dans la relation…

Depuis la naissance jusqu’au grand départ, nos vies se construisent sur le lien.

La naissance d’un enfant est la création d’un lien.

La création d’une activité professionnelle repose sur la création de liens.

La mort d’un proche est la fin d’un lien.

La faillite comme la séparation est la rupture des liens.

Entre les deux nous sommes dans le lien, dans l’entretien du lien, dans la création de liens, dans le management des liens…

La relation est une énergie émotionnelle, l’émotion est l’énergie du lien.

L’amour, le commerce, l’amitié, les rencontres, l’apprentissage sont des interactions, des échanges émotionnels entre les individus.

Le lien est semblable à une corde tissée de fibres émotionnelles et rationnelles.

Cet ensemble de fibres est, entre autres, l’écoute, l’empathie, les valeurs humanistes, la culture, la compréhension, les objectifs, le savoir, l’expertise, la bienveillance, les sentiments et bien d’autres.

La puissance du lien dépend bien plus des sentiments et des émotions que des facteurs rationnels.

Le lien est l’objet à entretenir dans toutes relations et certainement plus encore en cette période d’isolement, de rupture.

Les valeurs et les comportements cohérents avec la valeur attribuée au lien font la dynamique du lien.

Le lien est un objet de création et de construction d’un devenir probable et souhaité par les personnes en lien.

Celui qui triche, ment, trompe, manipule, rejette, et en final détruit le lien, s’inflige à lui-même comme à l’autre une blessure à l’âme et au coeur. 

L’entretien avec soin, conscient et bénéfique du lien apporte à chacun une nourriture psychologique riche créatrice de sens, de relation, de projets, tout simplement un état d’être bénéfique partagé.

L’auteur de la rupture s’offre bien souvent un discours intérieur par lequel il se donnera mille raisons rationnelles, coupant ainsi les fibres émotionnelles du lien. Cette blessure se réveillera dans le temps sous des formes diverses.

L’autre, le blessé soignera sa blessure et en conservera des cicatrices qui seront peut-être des apprentissages, des stress, des peurs ou une force.

La compréhension de cette dimension du lien confère aux organisations, entreprises, familles, couples, les moyens de développer des relations et d’obtenir des résultats émotionnels et rationnels d’une grande richesse.

Dans les deux cas la blessure peut être soignée pour éviter toutes réactions psychosomatiques. Le processus de guérison permet de reconstruire la connexion au coeur et à l’âme.

L’exerce exercice principal qui n’est pas le plus aisé, consiste en 3 étapes de soi à soi, de soi vers l’autre :

La confession, le pardon, la réconciliation.

  • La confession de soi à soi, de soi vers l’autre,
  • Le pardon de soi à soi, de soi vers l’autre,
  • La réconciliation, l’engagement de soi à soi, de soi vers l’autre.

Quand on se parle, on se comprend, quand on partage on s’enrichit, quand on s’ouvre son coeur on reçoit, quand on exprime son âme on prend de la hauteur. 

Nous créons ainsi une connivence porteuse de synchronicités.

La relation est une dimension de complémentarité.

On se complète dans nos différences et on accepte les forces et les faiblesses de chacun, sans vouloir façonner l’autre.

Par la qualité du lien nous créons la capacité à aimer, et aussi, négocier, entreprendre, créer, choisir des directions.

Tout est dans la cohérence de la parole et des gestes à travers les valeurs qui nourrissent ce lien.

Pour bien des organisations comme des personnes, la prise de conscience de cette notion de lien et le management de ce lien correspondent à un changement culturel fondamental.

Dans un monde digital, créer et entretenir la qualité du lien est l’une des clés de votre succès.  

Entretenir le lien

Entretenir le lien passe par l’ouverture du coeur et de l’âme, être vrai, sans fausse note, sans fard.

Que cela soit des relations en ligne ou en présentiel, en entreprise ou en famille, en couple ou entre amis, la réalité du lien est vitale.

Tisser le lien, le nourrir de valeurs, de comportements, d’éléments émotionnels donne du sens et nourrit l’autre et soi.

Dans les entreprises et malheureusement dans certaines familles, on croit souvent que le lien est le chèque. Lorsque l’argent est plus fort que l’amour, le lien est sans émotion, nous sommes dans un état de dépendance de l’un vis-à-vis de l’autre.

Les récentes études surtout en cette période démontrent que les valeurs, les émotions, les sentiments sont essentiels à la fortification des liens.

J’ai pu dernièrement assister à la création de liens véritables dans des organisations, lorsque certains dirigeants, managers, ont osé exprimer leurs faiblesses, ont osé demander de l’aide pour mieux communiquer, mieux écouter, mieux comprendre, notamment en cette période troublée où la distanciation devient un obstacle.

J’ai vu des dirigeants et des managers demander pardon, reconnaître leurs erreurs, expliquer leur stress, du fait de la situation actuelle.

Cette forme de confession, qui exprime sa difficulté, ou sa faiblesse, ou ses erreurs, suivi du pardon et d’un engagement, permet de recréer des liens et très souvent une nouvelle dynamique.

Nous avons mis en place des formes de communication, pendant lesquelles nous parlons de valeurs, nous échangeons sur des livres, des films, des nouvelles technologies, une communication entre humains.

Nous avons ouvert des espaces d’échanges en ligne accessibles à chacun, en groupe ou en tête à tête.

Nous avons donné l’animation de ces sessions à des employés qui nous ont présenté leur talent en ligne, qu’ils fussent musiciens, peintres, menuisiers, passionnés de moteurs, de maquettes d’avions….

Vous seriez surpris de vous apercevoir combien les personnes auxquelles on exprime ses difficultés, ses erreurs, voire ses mensonges, sont réceptives et font preuve d’empathie. Vous seriez surpris de voir comme la dynamique change, lorsque le lien est utilisé pour donner de la place à l’autre, pour lui apporter de l’écoute, de la reconnaissance.

La valeur des émotions vraies et exprimées est l’une de clés de la réussite des équipes distantes.

Pourquoi ouvrir son coeur et son âme ?

Les émotions, les interactions entre humains ne sont pas seulement des mots et des comportements, ce sont aussi des fréquences, des vibrations, des interactions invisibles qui ont du mal à traverser les écrans.

En ouvrant sont coeur et sont âme, nous augmentons notre rayonnement et nous impactons de façon plus humaine sur les autres.

Sauf à être un ou une manipulatrice de haut vol, nous sommes dans la vérité et cette vérité est essentielle pour notre santé mentale et physique.

C’est le principe de cohérence et d’alignement qui a des conséquences sur nos fonctionnements psychoneurologies et qui retentit sur la dynamique et la santé de nos cellules.

La crise de la COVID nous fait ce cadeau, celui de devoir être, du fait de la distance, plus vrai, plus sincère, plus transparent. Ainsi nous voyons se former de façon parfois spontanée des écosystèmes ou des archipels autour de valeurs, nous voyons disparaître des relations qui n’en étaient pas, ou du moins pas fondées sur des valeurs humaines. Les tricheurs et les menteurs fuient la vérité et ceux qui la représentent.

La technologie, si elle résout bien des situations, nous oblige à changer ou faire évoluer nos comportements.

Au-delà de la technologie, le choc traumatique de la gestion de la crise sanitaire à fait évoluer les mentalités. Aujourd’hui plus de 58% de la population européenne souhaite vivre, échanger, partager et consommer dans le respect des valeurs humanistes.

C’est ainsi que des restaurateurs ont par exemple réalisé des soirées en ligne pour communiquer des recettes et ainsi non seulement conserver le lien avec leurs clients, mais également en acquérir de nouveaux et ainsi vendre des plats à emporter.

C’est ainsi que des thérapeutes ont également mis en ligne des vidéos de soins et ont obtenu non seulement des dons, mais ont aussi augmenté leur clientèle.

La créativité est la première source de résilience, la transparence, la vérité, sont appréciés par le plus grand nombre, ceux qui accueillent avec leur coeur et leur âme.

Et lorsque par une rupture le lien est abimé, voire rompu, comment le réparer ?

Réparer un lien

Peut-on réparer un lien rompu ?

Pourquoi le réparer ?

Dans quel but ?

Il y a plusieurs situations.

Le lien est rompu à cause du temps, le temps qui passe et on s’oublie. Il n’y a pas eu de blessure pour l’un ou l’autre et on se racontera nos parcours lorsqu’il y aura retrouvailles, on se pardonnera de nos silences..

Le lien est rompu volontairement par l’un ou par l’autre.

Est-ce une rupture commerciale ou bien une rupture sentimentale ?

Selon que vous considériez l’autre et la valeur du lien, selon que vous estimiez la nécessité ou non de recréer le lien avec l’autre, cela passe par les 3 étapes de réconciliation précédemment citées :

Confession – Pardon – Réconciliation / Engagement

Avec l’autre pour reconstruire une relation qui ne sera peut-être pas la même qu’avant la rupture, mais qui pourra exister.

Cela répond à ces fameuses questions souvent posées :

« Mais qu’est-ce qui t’est passé par la tête… » ou encore, « mais pourquoi as-tu fait ceci… »

En business, il n’est pas rare d’appeler son client, de s’excuser, de confesser la vérité, de demander pardon, de tenter la réconciliation pour ne pas perdre le client.

En amitié, si l’ami est blessé et si cette amitié à une réelle valeur, il n’est pas rare non plus de tenter une réconciliation

Et en amour ?

Je laisse à chacun le soin d’y penser…. Ou bien d’y « panser » 🙂

Comment réparer un lien ?

Si vous le souhaitez…. Tant vis-à-vis de soi que vis-à-vis de l’autre…

Je vous recommande ces deux lectures :

Les 9 plaies de l’âme

L’Ennéagramme : de la souffrance à l’abondance 

Rose Gandy (Auteur) Gilles Gandy (Auteur)

https://www.payot.ch/Detail/les_9_plaies_de_lame-gandy_rose-9782841977574?fp=1
  • La première étape est la confession, à l’autre ou à une personne neutre :

La confession, ou les aveux, plus simplement la reconnaissance du pourquoile lien a été rompu. Être dans la vérité vis-à-vis de soi comme de l’autre.

Exprimer le pourquoi on souhaite réparer pour soi et pour l’autre.

Exprimer la vérité à l’autre est une libération de l’âme et du coeur.

Pour l’autre, le blessé, il s’agit aussi d’une épreuve, pour écouter la vérité et la recevoir sans jugement, sans colère, sans haine ni vengeance. Aussi, parfois, il sera nécessaire de le faire en présence d’une personne tierce totalement neutre.

Les bénéfices seront :

    • Libération de l’âme de celui qui a rompu et une marque de courage et de respect vis-à-vis de l’autre.
    • Ouverture du coeur des protagonistes.
    • La création d’un respect mutuel, de l’estime de soi et de l’autre.
    • Commencer la réparation du lien, la réconciliation sans pour autant garantir que cela soit un retour à la relation d’avant.

Ceci est un processus de libération et de guérison.

Certes pour certaines personnes cela donne l’impression de se rendre vulnérable.

Ouvrir son coeur et son âme n’est pas un aveu de faiblesse, bien au contraire.

Se rendre vulnérable, c’est posséder la force, la confiance, c’est renforcer son estime de soi et cela force le respect de l’autre.

voir le livre de Brené Brown : Le Pouvoir de la Vulnérabilité

https://www.payot.ch/Detail/le_pouvoir_de_la_vulnerabilite-brene_brown-9782813206862?cId=0

Certaines organisations comme certaines personnes ont peur de cet instant d’ouverture.

Il s’agit pour l’un et pour l’autre d’un moment émotionnellement intense.

J’ai connu des personnes qui refusent totalement cette étape pour maintes raisons. Et j’ai rencontré des personnes qui d’année en année, ayant refusé cette étape, perdaient leur estiment d’elles-mêmes, et qui à l’aube de leur départ vivaient des terreurs incroyables.

Vient alors l’étape numéro 2

  1. Le pardon

Le pardon, demander pardon à l’autre, et aussi se pardonner à soi-même. Avec ou sans la présence de l’autre selon la situation. Le pardon est une libération.

Je vous conseille le livre de Brené Brown : Le pardon

Et celui de Meena Goll : Apprivoiser le pardon

Ainsi que le livre d’Olivier Clerc : https://books.google.ch/books/about/Le_don_du_pardon.html?id=2mWwDQAAQBAJ&printsec=frontcover&source=kp_read_button&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false

Cet article :

https://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Les-7-etapes-du-pardon

Et celui-ci également avec une vidéo : https://www.letemps.ch/societe/demander-pardon-se-liberer

Et aussi : http://blog.olivierclerc.com/formations/ateliers-don-du-pardon/

Et pour ceux qui veulent aller plus loin :

https://www.olivierclerc.com/#genesis-la-retraite

Si le blessé accepte le processus de pardon, avec ou sans garantie de retour à l’existence du lien d’avant, un pardon sincère fait l’objet d’une rencontre exactement comme pour la confession.

C’est une ouverture des coeurs et des âmes. Un cadeau mutuel et réciproque entre humains qui se respectent.

Dire à un client, à un ami, à son ex : « J’ai besoin de ton pardon, j’ai besoin de te demander pardon »,  bouleverse favorablement parfois bien des situations.

Si le blessé n’accepte pas cette demande, le pardon reste cependant une démarche nécessaire de soi à soi, un processus de guérison de son coeur et de son âme.

Dans ces deux premières étapes, la confession et le pardon, il est clair que nombre d’entre vous pourraient avoir peur, peur de vivre des émotions, peur de se rendre vulnérables.

La vulnérabilité est une force. C’est se présenter à soi-même comme à l’autre complètement nu en sachant que rien ne peut nous arriver, si ce n’est du respect, de la reconnaissance, de la libération, de l’amour, de sentir notre âme vibrer.

Dans cette notion de lien, le pardon permet de traverser des émotions, de dénouer des situations, de pouvoir recréer de nouveaux liens plus vrais, plus authentiques. Donc de structurer des liens solides au sein desquels les fibres émotionnelles seront plus solides.

Puis la 3e étape :

  1. La réconciliation, l’engagement sur des valeurs

L’engagement vis-à-vis de soi et vis-à-vis de l’autre sur des valeurs partagées.

Exprimer ses valeurs, les expliquer et définir avec l’autre ou non, les comportements qui peuvent être mis en place.

Écouter l’autre s’il souhaite reconstruire un lien, écouter ses attentes.

Bien définir les différents niveaux du nouveau lien que l’un et l’autre acceptent.

Marquer cette réconciliation par des rendez-vous programmés afin de lui donner une réalité adaptée au niveau de lien souhaité par l’un et l’autre.

Toutefois, si l’autre, la personne ou l’organisation ne souhaite pas, ou ne se sens pas apte à vivre, à accepter les 3 étapes de ce processus, ceci peut alors, comme précédemment exprimé, être réalisé avec une tierce personne.

Cette personne neutre pourra accompagner pour aider celui qui à rompu le lien, tout comme une personne neutre peut aider la personne blessée.

L’un des principaux buts au-delà de la reconstruction est de comprendre et peut-être essayer de changer de scénario surtout s’il est répétitif.

L’engagement vis-à-vis de soi est important pour se mettre en cohérence et s’aligner avec des valeurs, pour retrouver sa fierté, son estime de soi. Comment retrouver son estime de soi sans confession et sans pardon ?

La puissance du lien

Que cela soit dans des relations commerciales ou sentimentales, comprendre la puissance du lien est fondamental. Le lien, comme une corde solide cela s’entretient, se dénoue, se met à l’abri des intempéries, se consolide.

Que cela soit pour développer ses affaires, en présence de l’autre ou en ligne, les éléments émotionnels sont les éléments vivants et vibrants qui amplifient notre communication.

Aligner son coeur et son âme et s’ouvrir à une certaine spiritualité.

Cette dimension fait la différence désormais dans les affaires tout comme elle a toujours été essentielle dans les relations humaines.

De quoi est fait votre lien ou de quoi sont faits vos liens avec vos différents interlocuteurs.

On ne récolte que ce que l’on sème…. ou bien ce que l’on s’aime…

  • Plus tu es dans la vérité plus tu vis des vérités.
  • Plus tu es dans le mensonge plus tu vis des mensonges.
  • Plus tu trompes plus tu te tromperas.

L’ego est ainsi fait que blessé et non soigné par la confession, le pardon et la réconciliation avec soi-même et l’autre, il répétera sans cesse ses scénarios par peur de perdre le contrôle.

Il nous entrainera à créer de mauvais lien avec les autres, et sans coeur et sans âme les liens professionnels à travers les écrans ne sont que des représentations, des vitrines, des argumentaires.

De même que dans nos relations amicales et amoureuses, nos liens risquent d’être superficiels, nous n’oserons pas avancer, nous plonger dans une relation qui soit vraie.

Internet est un outil de relation qui demande une véritable ouverture du coeur et de l’âme pour faire la différence.

La technologie n’a pas de coeur et d’âme, il est de notre pouvoir de transmettre nos sentiments, nos émotions de façon adéquate pour traverser les écrans.

Notre devenir professionnel et personnel avec ou sans écran dépend de notre capacité à créer, entretenir et développer des liens de qualité.

DIDIER REINACH 

Symbiocratie®

Créateur de Valeurs

Révélateur de potentiels

 

Auteur du livre 

Être Leader dans un Monde Nouveau paru en 2015

Suisse :  +41 76 798 0846 

France et Monde via Whatsapp:  +33 6 84 60 71 92

Canada : +1 514 349 9685

www.symbiocratie.com

https://www.youtube.com/user/DREINACH/

 

https://www.facebook.com/reinach      http://www.linkedin.com/in/dreinach       https://twitter.com/#!/DIDIER_REINACH

Rejoindre la discussion One Comment