Licenciements Outplacements Les pépites du Futur

Restucturations Écoresponsables ? 

Licenciements Écologiques

Outplacement éthiques

ou bien Employabilité ?

 

La théorie du chaos et l’effet papillon.

Si l’impact de la pandémie est pour le moins difficile pour la plupart des organisations, elle est catastrophique au niveau humain. Nous vivons un chaos.

Grâce à toutes les analyses, statistiques, données sociétales et sociologiques, il est facile de comprendre que nous sommes dans une sorte de maelström qui va changer bien des choses sur le plan humain et organisationnel.

Des pans entiers d’entreprises vont disparaître, des métiers vont mourir d’autres vont naîtres. 

Bien des solutions efficaces, souvent innovantes, parfois anticonformistes, perçues comme inhabituelles, sont proposées.  Ces solutions font les beaux jours de ceux qui osent.

Malgré ces solutions,  nombreux sont ceux qui croient encore que, en situation de chaos économique, licencier pour alléger la barque le temps que la tempête s’apaise suffira à sauver le navire !

Il est évident que cette croyance ne fera qu’amplifier et accélérer les transformations sociétales, les mentalités, les comportements, les convictions déjà en cours. C’est l’effet papillon !

Aujourd’hui (août 2020) après 4 mois de communication à forte dissonance cognitive, alors que le choc psychologique est plus grave que le choc économique, les gens pensent différemment, les comportements évoluent, l’être humain silencieusement ou non exprime ses valeurs et veut que les relations, les interactions changent en profondeur avec les entreprises.  

Cela est valable tant pour les employés que pour les fournisseurs et les clients.

Selon différentes sources, plus de 58% (plus 14% d’élévation depuis 3 mois) de la population européenne serait dans cette dynamique.

Dans le même temps un grand nombre de salariés s’accrochent à leur emploi pour des raisons matérielles aisément compréhensibles et un pourcentage non négligeable d’entre eux, du fait du choc de la pandémie conscient ou inconscient, et pour d’autres raisons, tombent en dépression, développent des maladies psychosomatiques, voire, se suicident.

Pour en savoir plus : 

 http://www.inrs.fr/risques/suicide-travail/ce-qu-il-faut-retenir.html

https://www.rts.ch/info/suisse/10568959-suicides-en-suisse-une-premiere-etude-livre-les-metiers-a-risques.html

https://www.pme.ch/management/2019/04/30/suicides-lies-travail-bientot-chiffres-suisse-romande

https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/strategie-und-politik/politische-auftraege-und-aktionsplaene/aktionsplan-suizidpraevention/Datenlage-Suizide-Suizidversuche-Schweiz.html

Bref ! La motivation est au plus bas, l’implication est réduite à peau de chagrin, l’engagement n’existe quasiment plus, la consommation n’est pas au rendez-vous…

Il est vrai que croire dans une organisation pour laquelle l’humain n’est qu’un outil de profits n’est plus d’actualité. Le choc de la pandémie a fait s’élever la conscience de soi et des autres, même si une très faible majorité reste coincée dans le conformisme et la peur, et cependant n’en pense pas moins.

Peut-on être écoresponsables, écologiques, et licencier sans humanisme.  Il y a la aussi une dissonance de communication et un impact marketing et marketing RH important. 

On recycle les matières nocives, parfois on la transforme, on investit pour recréer des richesses avec des déchets, mais qu’en est-il des humains ? Les personnes en sont conscientes, donc les consommateurs sont impactés.

En situation de « restructuration » Il est capital (et ce n’est pas un vain mot) de mettre en place les moyens de manager la résilience, de faire en sorte que les talents s’expriment et que la créativité soit au rendez-vous pour rebondir, recréer sa vie, son entreprise, créer de nouveaux produits, de nouveaux services adaptés. 

Cela ne coûte pas plus cher que des licenciements secs et des outplacements de bonne conscience.

Et si on raisonnait en employabilité ?

Et si l’entreprise devenait un terreau fécond d’opportunités nouvelles ?

De l’inventaire des compétences à l’inventaire des talents en y ajoutant les data du monde, les tendances, les signaux faibles, les ambitions altruistes d’un grand nombre de salariés, les valeurs et la culture de chacun, ainsi eu quelques autres ingrédients, il y a là une alchimie magnifique pour créer des richesses.

Combien de personnes parmi les employés ont des idées, des talents, des passions qu’ils souhaiteraient mettre à profit pour leurs employeurs, pour eux-mêmes ou pour la collectivité ?

Combien peuvent les exprimer ?

Combien sont prêts à se lancer, à prendre le risque ?

Combien d’entreprises et de collaborateurs pourraient en tirer des bénéfices humains, organisationnels, marketing, financiers ?

Combien d’entreprises sont-elles prêtes à aider, à participer à cette transition de carrière au non de l’éco-responsabilité, au nom de leurs engagements écologiques ?

L’équation est facile à mettre en place !

Il suffit d’oser, de le décider, de faire autrement, d’ouvrir la porte des possibles, pas celle de la sortie, celle de l’entrée dans un futur possible…

Ceci n’est pas un outplacement conventionnel !

Non !

C’est un instant, un momentum inédit, un espace de créativité et d’employabilité qui permet d’imaginer, d’oser, de comprendre, de prendre conscience de ses capabilités, d’envisager des possibilités, de créer. 

Et si, si nous osions créer avec humanité ?

Mettre en symbiose des talents fussent-ils disparates, mettre en symbiose des idées originales, au sein d’entreprises obligées de licenciées… ou pas !

Plus nous mettrons en place des énergies positives, bénéfiques, créatrices, dans le cadre d’une méthode reconnue depuis des siècles, et plus nous construirons des possibles jusqu’à lors inconnus.

Si pour certaines personnes ne pas savoir ou ne pas connaître fait peur, il n’en est pas moins vrai qu’aujourd’hui le présent est anxiogène et anxiopathe avec son lot de conséquences sociales et financières mortifères.

Entre deux de ces choix quel est celui qui aura des conséquences positives pour tout un chacun ?

Rester dans le conventionnel et le conformisme ou bien oser un autre chose autrement, prudemment ?

Imaginez une approche bien structurée au service des talents humains pour créer des richesses utiles à tous !

Imaginez un espace d’employabilité au sein duquel différentes expertises, marketing, commerciales, psychologiques, financières, logistiques, se rencontrent.

Imaginez créer une espace d’employabilité constitué de différents métiers, réunissant différentes entreprises hétérogènes.

Imaginez des organisations publiques et privées regroupées et connectées dans cette dynamique d’employabilité.

Quels en seraient les bénéfices ?

Réduire la casse sociale ?

Créer des opportunités de croissances humanistes et éco-responsables ?

Diminuer les coûts et les charges du chômage et de ses conséquences psycho-sociale et économiques ?

En période de chaos naissent les idées les plus vraies au service de la vie, des idées qui durent, des idées qui font rayonner humainement ceux qui ont osé.

Le chaos est ce moment ou l’ordre des choses change, ou le moindre détail provoque l’effet papillon, ou la qualité, la valeur, le mental, le comportement de tout un chacun à des conséquences et une influence sur l’ensemble du système.

En savoir plus : https://www.lefigaro.fr/sciences/2009/09/02/01008-20090902ARTFIG00149-pourquoi-parle-t-on-de-theorie-du-chaos-.php

J’invite ceux qui savent lire entre les lignes à regarder cette vidéo de 30 minutes qui explique la « mécanique » de la méthode adaptée à la vente, au marketing et au management.

Cliquez ici

Pour ceux qui aiment la psychologie et la philosophie, voici un excellent podcast de mon ami Jean-François Vezina de 2012 qui explique très bien les choses….

https://www.franceinter.fr/emissions/partir-avec/partir-avec-14-mai-2012

L’instant du Trikster  

http://www.leconflit.com/2017/10/archetypes-de-carl-gustav-jung-trickster.html

Depuis la nuit des temps à chaque chaos les humains sont confrontés à leur réalité, à leur logique, à leur savoir qui sont souvent des éléments de résistance.

Entre ne rien changer et oser, nous sommes confronté à des choix et ce sont toujours les choix humanistes qui dans le temps se sont avérés les plus bénéfiques.

 

DIDIER REINACH 
Symbiocratie®
Créateur de la Symbiocratie
Créateur de Valeurs
Leadership Symbiocratique®
Canada : +1 514 349 9685
France et Whatsapp:  +33 6 84 60 71 92

www.symbiocratie.com

https://youtu.be/kXkknY3uqCU

https://youtu.be/_VIdYMVRrIc

TED X GENEVE – DIDIER REINACH

La Symbiocratie est un outil d’actualité pour développer l’employabilité des personnes et des organisations, pour dynamiser les ventes, rebondir, se recréer, avant, pendant et après les crises économiques.