Comment manager
la création de valeurs ?

Je fais référence à l’excellent article de Nicolas Pauline dans les échos :

Les Gafa pris au piège de l’image

ANALYSE. Les Google, Facebook et autres Apple ont longtemps joué la carte de l’image, mettant en avant leur différence par rapport aux entreprises traditionnelles et basant leur modèle sur la confiance.
Cette époque est terminée.
Leur réputation souffre et cette relation particulière avec leurs utilisateurs pourrait bien se retourner contre eux.

En savoir plus sur :

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0301502590384-les-gafa-pris-au-piege-de-limage-2166747.php#RDc58JyglMMxmlj3.99

Le piège de l’image…

Bref !

La manipulation et l’exploitation des consommateurs va connaître des jours délicatement complexes.

Pourquoi ?

Il fût un temps pendant lequel le consommateur découvrait, goûtait, s’enivrait et nourrissait son ego et dépensait avec une délectation quasiment avide des nouvelles technologies.

Les nouveaux riches issus de cette frénésie, furent-ils technologues en tout genre, managers, politiciens ont, pour certains, acquis un merveilleux principe de certitude qui repose sur 3 éléments :

  • L’argent,
  • Le pouvoir,
  • et éventuellement le savoir.

Forts de leur pouvoir et de leur argent les GAFA et bien d’autres, ont parfois développer des postures hautaines et dédaigneuses sous des couverts bon enfant, dans le style du merveilleux monde des bisounours.

De ce fait, leur propre fonctionnement cérébral du début, souvent holistique et systémique (vision d’avenir et comportement disruptif) est devenu linéaire (sauvegarde du passé, analyse du présent, créativité par incrémentation, ce mode de fonctionnement ressemble à celui des administrations).

Si les GAFA sont encore debout, bien des entreprises ont disparu ou sont aujourd’hui réduites à presque zéro…

Pendant ce temps, grâce à l’usage des outils et services des GAFA et autres innovateurs du monde digital, le cerveau des consommateurs bouge, évolue, se reformate (plasticité neuronale) et développe des fonctionnalités qui ont la spécificité de se nourrir de valeurs.

Les valeurs prennent de plus en plus d’importance dans l’acte de consommation comme dans celui de la gestion, de l’organisation, de la création, du recrutement etc…

Le management par la valeur, la gouvernance par la valeur, la création de valeurs sont les clés du monde nouveau qui se structure actuellement.

Le mot valeur à plusieurs sens, plusieurs facettes :

  • La valeur financière,
  • La valeur matérielle / service,
  • La valeur matérielle / capitale,
  • La valeur émotionnelle,
  • La valeur humaine / humaniste,

Et de nombreuses sous-valeurs qui sont reliées aux valeurs premières…

Avec des adjectifs spécifiques comme :

Sans création de valeurs tangibles, toutes les analyses, tous les plans stratégiques, tous les rapports, que cela soit celui de Cedric Villani,

https://www.aiforhumanity.fr/pdfs/9782111457089_Rapport_Villani_accessible.pdf

Ainsi que tous les modèles de management qui ne possèdent pas cette action fondamentale de création de valeurs sont désormais obsolètes.

La création de valeurs est au centre de tous les processus humains et technologique du futur.

 

Comment créer de la valeur ?

 

Il suffit, si j’ose dire, de se poser la question par rapport à chaque objectif, chaque situation, chaque processus, chaque action.

En quoi cet objectif, cette situation, ce processus, cette action, est-il ou est-elle créateur / créatrice de valeurs,

d’une part du fait des flux qu’il ou qu’elle déclenche,
et d’autre-part par les interactions qui en découlent ?

Et en fonction de la réponse composée de,
gains, pertes, bénéfices humains, bien-être au travail, performance, créativité, implication…

on pourra, valider ou non,
les règles de fonctionnement optimum,
les faire évoluer si nécessaire,
et ensuite,
aller chercher les data utiles,
les trier, les polariser,
pour qu’elles contribuent :
à la création de valeurs
à l’atteinte des objectifs,
dans le respect des règles.

 

L’opération est parfois complexe mais certains systèmes d’intelligence artificielle contextuel, experts en création de valeurs, réalisent déjà ces opérations en quelques heures, voire au maximum quelques jours.

Les humains désormais ont le pouvoir d’imaginer le futur, de le créer, de l’enrichir,

et l’I.A va les aider à créer le chemin idéal pour créer de la valeur et des valeurs.

L’avenir est bel et bien à ceux qui imaginent le futur, à ceux qui vont créer des mondes nouveaux, à ceux qui vont oser bouger les lignes ou faire évoluer les codes, à ceux qui osent avoir une ambition créatrice de valeurs.

Bref ! Nous voici dans un monde ou seul le vrai leadership va exister (ce qui me laisse à penser que nous verrons s’écrouler les faux leaders…)

Leaders selon l’étymologie suivante :

 

Nous pourrions donc voir prochainement,

  • Des entreprises de BTP détrônées par des PME inconnues qui auront créé un chemin nouveau,
  • Des banques qui subitement verront des milliers de comptes « s’échapper » vers d’autres cieux,
  • Des grandes surfaces disparaître pour ne pas avoir su se réinventer,
  • Des commerçants faire fortune en traitant les clients subtilement,
  • Des avocats et des notaires réinventer leur métier,
  • Des services originaux surgir de n’importe où,
  • et des politiciens dépassés par les évènements qui voudront bloquer le système tout en tenant le discours inverse,

ou bien peut-être,

et j’en rêve, des politiciens visionnaires, pédagogues, créatifs et charismatiques qui seront les déclencheurs du monde nouveau, accompagnés par des hommes et des femmes créateurs du monde nouveau.

Créer de la valeur est sans nul doute un nouveau challenge humain à la portée de tous.

 

DIDIER REINACH 
Président – Fondateur de la Symbiocratie
Créateur de valeurs
Suisse :  +41 76 779 32 64  –  France :  +33 6 84 60 71 92  –  Canada : +1 514 349 9685
https://www.facebook.com/reinach      http://www.linkedin.com/in/dreinach       https://twitter.com/#!/DIDIER_REINACH

#symbiocratie

#intelligenceartificielle

#leadershipdigital

#grandedistribution

#btp

#banque

Laisser un commentaire