Symbiose et Kratos, les forces de la nature au service de l’économie

Beaucoup de personnes me demandent pour quoi la Symbiocratie®.

J’ai donc confié au docteur Jean-Marc Dupont, docteur en physique théorique, diplômé en animation de la créativité et membre scientifique de la Symbiocratie® le soin d’en expliquer les principes.

« La symbiose de par sa résonance un peu doucereuse pourrait laisser penser qu’il s’agit d’un mécanisme outrageusement « gentillet » dont toutes sortes d’analogies ou métaphores relèveraient d’une certaine naïveté en particulier celle des années « new-âge ».

Darwin nous avait mis en garde de ne pas considérer la seule loi du plus fort comme l’apanage du modèle évolutionnaire, pour nous en convaincre, il suffit de relire une de ses nombreuses citations :

« Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit ni le plus intelligent. C’est celui qui sait le mieux s’adapter au changement. »

Imaginons l’application de ce phénomène de symbiose au sein d’un groupe, d’une communauté et donc d’une entreprise.

Le principe même de la symbiose est la mise en interaction entre deux entités assurant l’émergence d’un bénéfice réciproque.

Symbiose (du grec sun « avec » et bioō « vivre ») est une association intime et durable entre deux organismes hétérospécifiques (appartenant à des espèces différentes), et parfois plus de deux.

Dans une organisation, l’hétérospécificité existe du fait même des différences de savoir-faire, d’expertise, de connaissances, d’origines sociales ou ethniques de chacun (voire bien plus, évidemment).

La nature nous démontre que la symbiose est l’art de s’adapter, de créer, d’évoluer, de trouver une solution, une idée pour faire face à un danger, une situation imprévue, pour affronter intelligemment une adversité.

La nature foisonne d’exemples de collaborations bénéfiques réciproques entre espèces et permettant bien souvent une adaptation.

Ces exemples de symbiose naturelle sont en fait, par analogie, des modèles de leadership .

Dans une époque qui se veut très mouvante, variable, voire difficile à prédire, il est pertinent de rappeler cette citation de Steve Jobs : « La créativité consiste à relier les choses ».

Relier des choses improbables, apparemment impossibles, parfois irréalistes, éventuellement hors d’un raisonnement logique linéaire, cela va souvent engendrer des interactions innovantes, motivantes, impliquantes.

Le résultat, le tout, qui va émerger de ces interactions symbiotiques entre les parties est souvent largement supérieur au seul nombre des choses reliées. Ce résultat va dépendre de l’intention originelle.

Ainsi, un timbre, une feuille de papier et une enveloppe deviennent une lettre d’amour, une facture ou une mise en demeure selon l’intention.

Un algorithme, un condensateur électrique et des capteurs peuvent réguler les battements du coeur, devenir un détecteur d’intrus…

De l’intention, dépendra l’interaction qui fera émerger le résultat. Ce principe relationnel intimement lié au phénomène de la symbiose permet de créer des richesses.

La durabilité de cette symbiose repose sur des valeurs humanistes, des ambitions altruistes partagées, une culture de confiance, de respect, de résultats collectifs…

Cette symbiose devient une action concrète et palpable si elle s’exprime dans le monde réel pour répondre à un problème réel qui bien souvent, si il n’est pas résolu amène à des pertes, des disparitions en tout genre…

Mettre en place la symbiose au sein même de l’entreprise pour la « commander » (kratos) et permettre une mise en relation symbiotique des richesses de chacun va garantir l’émergence de créativité, de sens, de valeurs, de résultats humains et matériels durables, bénéfiques pour tous.

La symbiose ainsi commandée donne a l’entreprise le pouvoir de s’adapter facilement aux changements et d’organiser positivement son évolution et celle des êtres humains qui la constituent.

Voir l’entreprise comme un organisme « vivant » constitués d’entités hétérospécifiques que sont les talents…n’est autre que la mise en place d’un learship naturel, c’est-à-dire aider un individu a développer ses richesses pour qu’à son tour cet individu aide un autre individu à développer ses richesses….) de façon symbiotique (bénéfique pour tous).

Bref ! Le cercle vertueux des richesses durables.

Ainsi naquit la Symbiocratie®. »

Docteur Jean-Marc Dupont
Docteur en physique théorique,
Consultant expert

 

N’hésitez pas à vous inscrire sur le blog en entrant vos coordonnées en haut à droite de la page.
vous pouvez également me suivre sur
Facebook
Linkedin,
Youtube
Merci !

Canada : 1-514-349-9685
France : +33 684 607 192

www.reinach.net