Une empathie mortifère

Depuis quelques jours circule un article qui nous explique que nous, Occidentaux pourris gâtés, libres, nous sommes des égoïstes et des ingrats.

Nous refusons de devenir des humains à injection volontaire, nous n’acceptons pas de perdre nos libertés et de vivre sous contrôle d’un “Q ère code”, alors que pendant ce temps les pauvres Afghans deviennent les esclaves de tyrans extrémistes.

Nous devrions être coupables de ne pas accepter l’inacceptable sous prétexte que d’autres vivent l’horreur.

Mais… juste quelques interrogations ? 

Nous sommes-nous sentis coupables d’avoir élu des politiciens qui suppriment des lits dans les hôpitaux et ainsi d’être complices de la mort de nos proches ?

Quel est notre niveau d’empathie pour ceux qui très proches de nous n’ont même plus un toit pour dormir ?

Est-il normal de prendre des grenades sur la figure parce que d’autres populations, elles, ont moins de chance et vivent sous les bombes ?

Culpabiliser les autres et projeter sur les murs de la “Caverne de Platon” la misère du monde pour se créer une conscience de “bobo emphatique”,

N’est-ce pas tout simplement participer à la manipulation des peuples pour les amener, en final, à une destination d’esclavage et de soumission sur la base d’une émotion certes saine, mais terriblement pervertie ?

Croyons-nous qu’en acceptant l’inacceptable chez nous, nous aidons l’humanité ?

L’empathie devrait bien au contraire développer en nous le courage, le courage d’être vivant, le courage de se tenir debout, le courage de refuser le dictat inique, le courage d’être un exemple d’humanité.

Être emphatique, ne serait-ce pas comprendre, ressentir le malheur des autres, et rester fort, libre, vainqueur pour leur apporter de l’espoir, pour disposer de tous les moyens de leur venir en aide ?

Quel est donc ce jeu pervers de culpabiliser les autres si ce n’est de s’offrir à vil prix une conscience de pseudo héros de pacotille pour se créer une magnifique excuse qui permet de camoufler sa peur, ses faiblesses, sa lâcheté ?

L’empathie ce n’est pas souffrir avec les autres, c’est vivre en son cœur, en son âme et en Esprit pour générer une dynamique de vie, de partage, de créativité pour que vive l’humanité à laquelle nous sommes tous reliés.

Puisqu’un jour je partirai de ce monde, je préfère mourir debout au nom de la vie et de l’amour que de mourir d’une compassion inappropriée, d’une empathie mortifère.

 

Discutons-en, en ligne ou en présentiel…..

 

ou bien

Retrouvez-nous sur notre groupe Meet-up en cliquant sur ce lien :

https://www.meetup.com/fr-FR/symbiocratie

Et ainsi participez à nos soirées sur le pouvoir de l’intention, la résilience, le développement de vos potentiels, la créativité….

 

Ou bien inscrivez-vous sur notre liste de distribution par ce lien :

https://symbiocratie.com/contact/

en allant en bas à droite de la page

Que la créativité et la paix vous accompagnent !

DIDIER REINACH
Symbiocratie®
Créateur de Valeurs
Révélateur de potentiels
Auteur du livre
Être Leader dans un Monde Nouveau paru en 2015
Suisse :  +41 76 798 0846
France :  +33 6 84 60 71 92
Canada : +1 514 349 9685
 
www.symbiocratie.com
https://www.youtube.com/user/DREINACH/
https://www.facebook.com/reinach      http://www.linkedin.com/in/dreinach
https://twitter.com/#!/DIDIER_REINACH

Laisser un commentaire