Votre succès humain
et financier
dépend de 2 choix…

Restez des prisonniers ou être des libérateurs ?

Votre succès humain et financier dépend de ce choix.

 

La prison des habitudes de la complaisance du conformisme fait de nous les geôliers volontaires de nos vies.

L’histoire des échecs est souvent faite de ces 3 mots.

Complicité, complaisance, conformisme…

La majorité des humains est en prison depuis bien longtemps.

  • Prisonniers de leurs habitudes,
  • Prisonniers de leurs convictions,
  • Prisonnier de leurs croyances,
  • Prisonniers de leur savoir,
  • Prisonniers de leurs émotions,
  • Prisonniers de leurs relations,
  • Prisonniers de leur conformisme,
  • Prisonniers de leur statut social,
  • Prisonniers de leurs addictions,
  • Prisonniers de leur image, de leur paraître,
  • Prisonniers de la doxa,
  • Prisonniers de leurs crédits,
  • Prisonniers des lois complexes
  • Prisonniers du « qu’en-dira-t-on »
  • Prisonnier de leur travail,
  • Etc….
  • Etc…

Le syndrome du prisonnier,

Un attachement à son geôlier, que cela soit une personne, nous-mènes ou une activité,
Une autodépendance à ses convictions même destructrices,
une peur terrible de se retrouver libre,
C’est-à-dire confronter à soi-même,
Obliger de penser par soi-même,
D’agir par soi-même,
Sans recevoir d’ordres, de directives,
Sans être influencé, sans faire référence à….

Pourquoi prisonnier ?
Parce que lorsque certaines personnes essayent de proposer une forme de liberté, une autre vision, une autre pensée, une autre façon de faire, les prisonniers s’y opposent, dénigrent, bafouent, refusent. Ils restent fermés, enfermés dans leur scénario.

Lorsque les règles changent,
Lorsque le monde bouge,
Lorsque le chaos est présent,
Les prisonniers s’accrochent encore plus forts aux règles, et se soumettent aux pires lois.

Ce n’est qu’une minorité qui ose franchir la ligne,

minorité qui sera plus tard élève au rang de héros

pour avoir franchi la ligne.

Pourtant l’histoire nous apprend que, oser prendre un autre chemin que celui des autres, c’est peut-être oser devenir un leader, créer un chemin nouveau, devenir un héros ?

Certes, c’est sans doute plus facile à réaliser lorsqu’on n’a rien à perdre.
Et lorsqu’on a peur de perdre, on reste prisonnier.

Voici pourquoi certaines organisations s’effondrent, ou s’effondreront prochainement.
Parce qu’elles sont composées de prisonniers du bas jusqu’en haut de la pyramide.

Prisonniers volontaires de la complaisance.
Prisonniers complices de la complicité.
Prisonniers conformes du conformisme.
Prisonnier des mensonges, des trahisons…

C’est la démonstration ultime de la situation actuelle.

Bien trop d’organisations souffrent de cette pathologie qui rend impuissant.

Être Audacieux, Innovateur, Libre, Expressif sont les qualités essentielles des leaders dont nous avons besoin en ce moment…

Développer ses potentiels cérébraux et mettre en symbiose des ensembles et des sous-ensembles d’informations pour créer de la valeur et s’adapter à ce monde est la formule d’un succès humaniste ET financier.

Restez des prisonniers ou être des libérateurs ?
Votre succès humain et financier dépend de ce choix.

Rejoignez-nous !

 

DIDIER REINACH 
Conférencier – Consultant – Trans-formateur
didier(at)symbiocratie(point)com

Laisser un commentaire